Accueil Bébé popotin en tissu: les couches lavables

popotin en tissu: les couches lavables

2
0
146

 

img35687

Le constat:

Alors que mon 3eme va sur la propreté et qu’il a bien pollué la planète, je livre aujourd’hui mon expérience avec les couches lavables.

D’abord un petit calcul: 5 couches (et encore c’est le minimum vital) par jour x 365 jours = 1825 couches par an, sur 3 ans avant la propreté = 5475 couches pour un enfant, et encore c’est la moyenne basse.

Une seule de ces quelque 6000 couches jetables met 500 ans à se décomposer. Voilà voilà. ça vaut le coup, non?

ça, c’est pour la planète.

Mais il y a aussi l’incidence des couches sur nos bébés: elles sont remplies de produits toxiques (pour avoir la liste, pas trop compliqué, je mets le lien vers un article mais à moins d’être scientifique peu nous importe les noms barbares de ces produits https://www.magicmaman.com/,les-2-marques-de-couches-sans-produits-toxiques-sont-aussi-les-moins-cheres,3461985.asp )

qui outre polluer la planète, sont avant tout en contact avec les parties intimes de nos enfants NUIT ET JOUR PENDANT 3 ANS!

Les scientifiques n’ont pas assez de recul pour que les études soient précise en terme de stat’, mais on sait déjà que les couches sont responsables de cancers plus tard car produits cancérigènes, et de la baisse de fertilité des hommes car contact des testicules avec des produits toxiques durant des années. gloups. En attendant une réglementation, on peut déjà agir.

 

Les couches lavables:

Alors les couches lavables, j’ai essayé, j’ai fait. A l’époque mes 2 premiers de 15 mois d’écart étaient tous les 2 en couches, et je brassais beaucoup de poubelles, alors je me suis lancée.

A l’époque ils étaient comme ça (photos de 2011)

P1160140P1150477

ça a duré environ une bonne année, ou un peu plus, jusqu’à la propreté de la 1ere, et puis j’ai arrêté, et n’ai pas repris pour le 3eme. (Pour ceux qui savent ce que j’ai fait l’année qui vient de s’écouler: les couches lavables, cela a fait partie des sacrifices à faire.)

Ce n’est donc qu’une expérience, une demi-réussite ou un demi-ratage, ça dépend comment on veut voir le verre. Mais franchement, je le conseille à quiconque veut essayer, c’est une belle expérience.

Petites photos des popotins en action! (on peut même jouer à « c’est les fe-fesses de qui? »)

 

P1150463 P1110774 P1110772

 

Il y a différents types de couches; une manière spécifique de les laver, de les stocker pour ne pas embaumer votre appartement (j’étais en appartement à l’époque), et pour ceux qui ne se sentent pas complètement à l’aise, on peut aussi alterner lavables et jetables (en sortie par ex), c’est toujours ça de pris pour la planète.

 

Et si vous êtes au jetable:

Et petit truc facile à faire, sinon: prendre les couches jetables les moins cracra, ce qui veut dire arrêter avec les pampers:

60 millions de consommateurs a bossé pour nous: ils ont étudié la composition des couches jetables: https://www.60millions-mag.com/2017/02/08/couches-bebe-la-verite-sur-leur-composition-10959

vous cliquez sur votre marque et vous voyez ce qu’il y a dedans. Et voilà ce qui en ressort:

Résultat bon :

– Mots d’enfants Marque repère (Leclerc) (—> NB: ce sont parmi les moins chères, bien moins chères que Pampers!)
- Love and Green écologique  (je prends celles-ci pour Ulysse)

Résultat insuffisant :

– Toujours (Lidl)
– Mots d’enfants Ecologique (Leclerc)
– Naty by Nature Babycare
– Pampers Activ Fit
– Carrefour Baby
– Pampers Premium Protection
– Pommette Agility Dry (Intermarché)
– Pampers Simply Dry

Résultat très insuffisant :

– Carrefour baby Eco Planet
– Pampers Baby Dry

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le! Et cliquez ici pour mon article sur le compostage…

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par laetitia
Charger d'autres écrits dans Bébé

2 Commentaires

  1. Pleinciel

    18 août 2018 à 9 h 25 min

    Très jolies ces couches ! (Et les modèles qui vont avec !) Comment faisais-tu pour les stocker justement ? Dans un seau fermé ?
    Et en sortie, comment ça se passe ?

    Répondre

    • ductdecheznous

      18 août 2018 à 10 h 45 min

      salut pleinciel, j’avais une poubelle à couches plutôt étanche, et je la mettais sur le balcon (c’est vrai que même si on était en appart, on avait ça). En sortieje prenais une couche lavable propre déjà montée (insert bien mis dedans), à mettre comme une couche jetable et j’avais un petit sac étanche pour mettre la couche sale dedans + un sac à main assez grand pour pouvoir y mettre la couche. Je n’ai jamais eu de souci en extérieur, et les gens étaient du coup plutôt réceptifs, ils découvraient…

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Zéro déchet: reduce (Non, c’est NON!)

C’est un des 3 R du crédo des ZD (les zéro déchet): Reduce, Reuse, Recycle. Aujourd&…